Les entreprises à deux roues

Autrefois, les voitures de fonction étaient souvent privilégiées par les entreprises, privées comme publiques. Mais peu à peu, les divers avantages qu’offre le scooter intéressent les sociétés. Zoom sur ce nouveau phénomène.

Praticité : Scooter 1 – Voiture 0

En matière de transport, la voiture occupe une place privilégiée par les professionnels comme pour les particuliers. Confort et espace confèrent aux véhicules automobiles un attribut bénéfique lors de grands trajets ou lorsqu’il s’agit de transporter des objets encombrants.

En revanche, concernant les distances plus courtes, le deux roue présente une mobilité et une facilité d’accès indéniable. Pour des itinéraires urbains, le scooter prend l’ascendant sur son pendant aux quatre roues. Terminé les embouteillages de plusieurs mètres (voir km) et les retards liés à un trafic routier entièrement engorgé. Vous pouvez désormais rouler en interfile (prudemment) de façon à éviter les embouteillages.

Moins polyvalent, sa vocation n’est pas de remplacer la voiture dans le but de s’imposer sur tous les trajets. Il propose néanmoins une alternative efficace sur des parcours réduits.

Economies : Scooter 2 – Voiture 0

Parlons peu, parlons bien : qu’en est-il des économies engendrées par les scooters ? Les deux roues n’impliquent pas de frais supérieurs, bien au contraire. En raison de leur gabarit moins imposant, ils sont plus économes, tant au niveau du temps de trajet que du carburant. Multiplié sur plusieurs véhicules, la douloureuse n’en devient que moins… douloureuse.

En termes de tarif, les assurances moto et voiture sont, en général, plus élevées. Encore un point sur lequel leur congénère prend l’avantage.

Verdict : Le deux-roues inflige une sévère déroute à son concurrent en milieu urbain. Attention toutefois, ce type de véhicule implique une grande prudence sur les routes. Pensez à le doter d’une protection performante. Car comme son homologue, il nécessite une assurance scooter performante ainsi qu’un équipement adapté.