Qu’est-ce qu’un plan de formation ?

Un plan de formation est un dispositif  mis en place par une entreprise. Ceci, en parallèle d’autres systèmes de financement comme le CPF (Compte personnel de formation). Il est déterminé en fonction des besoins de l’entreprise, de son secteur d’activité, des compétences manquantes, etc. Il regroupe des actions de formation, mais aussi éventuellement des bilans de compétence, des validations d’acquis de l’expérience (VAE), etc.

Le plan de formation est-il obligatoire ?

L’instauration d’un plan de formation n’est pas directement imposée par la loi. Toutefois, l’employeur est tenu à une obligation de formation vis-à-vis de ses salariés. Donc, difficile de se passer d’un plan de formation. Celui-ci permet de recenser et d’organiser les actions de formation et de fournir des preuves. Il faudra distinguer deux types de formation :

  • Les formations d’adaptation à un poste de travail ou destinées à pouvoir maintenir la capacité à occuper un emploi
  • Les formations qui permettent de développer de nouvelles compétences

Tous les employés sont concernés, quel que soit l’effectif de leur entreprise, qui doit obligatoirement adapter les compétences de chacun à leur poste de travail. Tous les secteurs d’activité ont également des obligations en termes de formation des salariés, y compris l’industrie. Une formation en performance industrielle par exemple, à destination de managers ou autres personnels, peut permettre de rester compétitif en améliorant les procédés de fabrication ainsi que le management.

Le plan de développement des compétences prévu pour le 1er janvier 2019

Dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle, à partir du 1er janvier 2019, l’action de formation se définira comme un parcours pédagogique qui permettra d’atteindre un objectif professionnel. Pour rester dans l’exemple du secteur industriel, des formations ciblées peuvent être suivies. Concernant l’emballage cosmétique par exemple, un programme adapté peut permettre de mieux comprendre les enjeux de ce secteur dont le packaging est un élément décisif, ainsi que les risques d’interaction entre le contenu et le contenant.

Le nouveau dispositif s’appellera « plan de développement des compétences ». La nouveauté de ce nouveau dispositif : la possibilité de proposer des formations non obligatoires hors temps de travail. À partir du 1er janvier 2019, les employeurs n’auront plus à verser d’allocation formation pour les actions de formation non obligatoires qui seront réalisées en dehors du temps de travail.