Informatique décisionnelle : pour quelles entreprises ?

Tableau de bord d'informatique décisionnelle affiché sur un ordinateur

Également connue sous le terme « Business Intelligence », l’informatique décisionnelle permet de bénéficier d’une solution pertinente en matière d’analyse de l’information. Elle contribue notamment à l’amélioration des performances d’une activité professionnelle et confirme l’angle d’approche de sa stratégie entrepreneuriale. Quels sont les secteurs particulièrement intéressés par ce concept ?

Une offre globale pour une synthèse informative pertinente

Les outils BI « Business Intelligence » peuvent prendre la forme d’un logiciel dédié, d’une suite d’applications ou d’une interface spécifique. Il peut également s’agir d’une structure qui intègre l’ensemble des principaux secteurs d’une entreprise. Cela comprend les flux de communication entre les services, mais aussi l’activité propre à chacun d’entre eux. Ressources humaines, centres de production, trésorerie et comptabilité, achats et ventes… L’informatique décisionnelle est donc particulièrement indiquée pour de grandes sociétés qui disposent d’un ou de plusieurs locaux professionnels. En fonction des spécificités techniques requises, il est possible de recueillir et de restituer les données pour le siège social ou les unités décentralisées.

L’informatique décisionnelle, un choix essentiel pour les PME

Si l’usage d’un logiciel décisionnel permet de fluidifier les flux d’organisation et d’informations d’importantes structures, il en va également de même pour les PME. Avec une capacité de financement plus tendue, l’optimisation de son fonctionnement est essentielle pour rester compétitif. Dans ce contexte, le fait de disposer d’outils analytiques pertinents s’avère indispensable pour anticiper les évolutions de son marché. L’informatique décisionnelle constitue aussi une aide précieuse pour moduler sa stratégie entrepreneuriale et ainsi exploiter pleinement le potentiel de ses moyens humains et matériels.

Les principaux secteurs d’activité intéressés par l’informatique décisionnelle

En prenant en considération des niveaux d’intégration différents, l’informatique décisionnelle est susceptible de toucher tous types de secteurs professionnels. Toutefois, certains domaines peuvent en tirer un profit permanent notable. C’est notamment le cas des activités suivantes avec quelques exemples d’applications en pratique :

  • le transport et la logistique : gestion du stockage, contrôle des flux entrants et sortants ;
  • les entreprises industrielles : contrôle et rendement de la production, prise en charge de commandes en petites, moyennes ou grandes séries ;
  • les sociétés du tertiaire : analyse des flux financiers, synthèse sur les résultats obtenus et valorisation d’éventuels leviers d’optimisation économique.

Concrètement, l’informatique décisionnelle rend la prise de décision plus pertinente et viable à partir d’informations facilement exploitables. La mise en œuvre est également plus simple et efficace. Une observation à court terme permet de confirmer la nouvelle orientation, ou de la moduler, si nécessaire.