Ouvrir une pharmacie : quelles conditions ?

Comment ouvrir sa pharmacie

 

Le domaine pharmaceutique est résolument une activité compte tenu du vieillissement de la population et du développement de nouveaux traitements médicaux. Mais comment ouvrir ou reprendre une pharmacie ? Quelques conseils pratiques avant de se lancer.

Obtenir l’aval de l’ARS

L’autorisation d’implantation d’une pharmacie dans une commune dépend du nombre d’habitants. Il faut nécessairement 2 500 habitants pour pouvoir en implanter une. S’il existe déjà une pharmacie dans la commune choisie, il faudra cette fois 7 000 habitants, et ainsi de suite par tranche de 4 500 habitants supplémentaires.

A savoir que généralement, il ne s’agit pas de création de pharmacie mais plutôt de transfert ou de regroupement. L’achat d’une officine existante permet d’avoir une clientèle déjà établie, même si cette option requiert davantage de moyens financiers. La création d’une pharmacie, en revanche, est moins chère au départ mais demande beaucoup de temps et d’investissement avant de se constituer une clientèle fidèle.

La licence est délivrée par l’Agence Régionale de Santé (ARS), qui est également déterminante dans l’emplacement futur de la pharmacie.

Découvrir des annonces de ventes de pharmacies

Créer un statut juridique pour son activité

Il existe plusieurs statuts juridiques permettant de posséder une pharmacie :

  • En nom propre
  • En EIRL (Entrepreneur individuel à responsabilité limitée) : entrepreneur qui affecte un patrimoine à son activité professionnelle
  • En EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) : même principe qu’une SARL mais à un seul associé

La création d’une société d’exercice libéral est également une option. Il s’agit d’un type de société créé seul (unipersonnelle) ou à plusieurs (pluripersonnelle) dans le but d’exercer une profession libérale réglementée. Si plusieurs associés souhaitent ouvrir une pharmacie, ils peuvent aussi créer une SARL ou une SNC.

Bien entendu, afin d’être autorisé à exercer cette activité, l’officine doit compter au moins un pharmacien qui soit titulaire du diplôme d’Etat de docteur en pharmacie et qui ait au minimum 6 mois d’expérience professionnelle.